dinsdag 4 september 2018

Avec les directives PackML, Qimarox simplifie l'intégration


Qimarox adopte les directives PackML pour l'intégration de machines dans les lignes de production et d'emballage. Cela signifie que les composants de Qimarox sont désormais encore plus faciles à intégrer, faire fonctionner et entretenir. Avec PackML, le fabricant de modules de palettisation et de convoyeurs verticaux permet entre autres de répondre à la demande sans cesse croissante du marché. La plupart des principaux fabricants de produits grand public – dont Nestlé, Procter & Gamble et PepsiCo – considèrent PackML comme indispensable sur leurs nouvelles lignes de production et d'emballage.


« PackML » est l'acronyme de Packaging Machine Language (langage machine d'emballage). Il s'agit des directives élaborées par l'Organisation pour l'automatisation et la commande des machines (OMAC = Organization for Machine Automation and Control). Cette organisation est soutenue par de grands fabricants de produits de grande consommation d'envergure mondiale tels que Nestlé, Procter & Gamble et PepsiCo. En collaboration avec les intégrateurs systèmes, les constructeurs de machines et les spécialistes des technologies d'automatisation, elle souhaite créer une norme ouverte pour l'intégration verticale et horizontale des machines. L'intégration horizontale concerne l'interaction entre les machines elles-mêmes (communication de machine à machine) et l'intégration verticale fait le lien avec les systèmes de commandes centraux.

Cela signifie qu'avec l'adoption de PackML, les palettiseurs, convoyeurs verticaux et autres machines de Qimarox sont désormais encore plus faciles à intégrer, faire fonctionner et entretenir. Les fabricants de produits de grande consommation utilisent les directives PackML pour démarrer de nouvelles lignes de production et/ou d'emballage avec trois ou quatre mois d'avance. Ils constatent que le coût de possession total (TCO = total cost of ownership) de leurs systèmes décroît de manière notable tandis que l'efficacité globale des équipements (OEE = overall equipment effectiveness) augmente. Les intégrateurs systèmes et les constructeurs de machines qui incorporent des modules Qimarox dans leurs solutions bénéficient également de l'intégration simplifiée et de l'accélération des procédures de test.

Conditions de l'innovation
Il est absolument indispensable de standardiser la réalisation des lignes de production et d'emballage. Les normes permettent aux fabricants de changer de braquet et d'adapter leurs processus de production à l'évolution rapide des marchés. L'OMAC s'apprête à valider des concepts comme plug-and-play et plug-and-produce. « PackML favorise l'émergence d'innovations. Si un fabricant souhaite mettre à jour un système, il n'a pas besoin de modifier le système de commande de toute la ligne d'emballage. Il lui suffit de s'intéresser aux pièces concernées par la mise à jour » indique Uwe Keiter, président du Groupe de travail Emballage de l'OMAC.

Afin de tirer le meilleur parti des nouvelles technologies comme l'Internet des objets (IdO, en anglais IoT = Internet of Things) ou l'intelligence artificielle (IA), des normes sont également indispensables. « Aujourd'hui, nous pouvons enregistrer et analyser les données de différentes machines dans le nuage (cloud). Cependant, cela n'est vraiment utile que si l'enregistrement des données est uniforme afin par ex. de pouvoir comparer les performances des machines et calculer l'OEE sans ambiguïté. Avec PackML, c'est possible » ajoute Keiter qui occupe le poste de directeur du développement des affaires / produits grand public chez Lenze un spécialiste des technologies d'automatisation.

Consensus dans trois domaines
PackML reflète les règles consensuelles trouvées dans trois domaines. Le premier domaine concerne l'état de la machine. Si l'état est En attente (idle), elle est prête à produire. Avec un bouton de démarrage, l'opérateur peut effectivement démarrer la machine, après quoi l'état passe à En marche (execute). Si un défaut survient, l'état passe à Suspendu (held). Grâce à ces règles, les opérateurs peuvent faire fonctionner les nouvelles machines sans formation et les techniciens de service peuvent rapidement localiser le problème sur la ligne de production ou d'emballage.

Le second domaine concerne le mode de fonctionnement de la machine. Il peut être Automatique, Manuel ou Maintenance ? Dans le troisième et dernier domaine, les règles adoptées portent sur la manière dont les données sont échangées entre les machines elles-mêmes et leur système de commande. Cela peut par ex. inclure la vitesse de la machine : faut-il la spécifier en mètres par seconde ou en unités à l'heure ? Il a également été décidé que chaque machine n'échangerait des données qu'avec deux machines : la suivante et la précédente de la ligne. « Si la machine B connaît une défaillance et que l'état passe à Suspendu cette information n'est envoyée qu'aux machines A et C (la machine D ne reçoit rien). Les machines A et C peuvent réagir en réduisant leur vitesse ce qui signifie que leur état passe à Suspendu. La machine C communique à son tour cet état à la machine D » explique-t-il.

PackML devient une condition sine qua non
PackML offre des avantages non seulement aux utilisateurs finaux et aux intégrateurs systèmes, mais également à Qimarox et autres fabricants de machines. Les directives OMAC facilitent également la conception modulaire des systèmes de commande des machines. Lors de la mise à jour, seul le module concerné de la machine doit être modifié. Cela réduit le temps imparti aux essais et au diagnostic des défauts. Lors de la recette en usine, il n'y a plus besoin de vérifier la communication avec les autres machines ce qui peut faire gagner jusqu'à 60 % du temps. Il n'y a pas non plus besoin de réinventer la roue à chaque fois que l'on programme la machine : 80 % du logiciel peut être réutilisé.

En adoptant PackML, Qimarox répond à la demande du marché. « De plus en plus de fabricants de produits de grande consommation n'acceptent que les devis intégrant PackML. En nous conformant aux spécifications de la norme PackML, nous facilitons le travail de nos propres clients (intégrateurs systèmes et constructeurs de machines) afin qu'ils répondent à ces exigences » indique Jaco Hooijer, responsable opérationnel chez Qimarox. « Nous reconnaissons en outre l'importance de la standardisation de l'industrie. En adhérant à l'OMAC, nous souhaitons contribuer à développer un consensus autour de PackML ».

Tout le monde en profite
OMAC a apprécié de compter Qimarox parmi ses adhérents. Selon Keiter, de plus en plus de constructeurs de machines adoptent PackML. « Nous pouvons acheter des machines n'importe où et les relier ensemble pour former une ligne de production ou d'emballage. Cependant, la plupart des machines possèdent des logiciels non uniformes par le simple fait qu'ils ont été créés par différents programmeurs. C'est pourquoi connecter ces machines à un Système opérationnel de fabrication (MES = Manufacturing Execution System) est souvent difficile. Cela implique d'ailleurs aussi de former les opérateurs et les techniciens de service sur chaque machine. Dans l'industrie, tout le monde profite des directives PackML, aussi bien les utilisateurs que les fournisseurs de matériel de production ».


À propos de Qimarox
Qimarox est un fabricant leader de composants synonymes de robustesse et de fiabilité pour les systèmes de manutention des marchandises. Des conceptions innovantes, des technologies brevetées et un développement continu permettent à Qimarox (filiale de la société Nedpack) de fabriquer des ascenseurs à produits et des palettiseurs qui associent flexibilité et productivité à un faible coût total de possession. Les intégrateurs de systèmes et les fabricants OEM du monde entier utilisent les machines de Qimarox en bout de chaîne des systèmes de production, de stockage et de préparation des commandes dans différentes industries. Pour plus d'informations, veuillez visiter www.qimarox.com.


Geen opmerkingen:

Een reactie posten